Racisme / xénophobie

Articles de cette rubrique

  • En Libye, nos frères vendus aux enchères

    Des africains subsahariens vendus en Libye, bien peu de réaction du monde politique français ! Pourtant la France a une lourde responsabilité dans le chaos installé durablement dans ce pays.
    Elle a réussi à faire adopter une résolution grâce à une interprétation abusive du droit international, ce qui a (...)

  • 5 ans après la mort de Wissam El Yamni, toujours pas de vérité

    Mireille Fanon Mendes France Fondation Frantz Fanon Experte ONU Vendredi 6 janvier 2017
    En octobre 2016, au moment de la parution du livre « Un président ne devrait pas dire cela », les auditeurs ont appris, dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin, que le Président de la République a ordonné « au (...)

  • La Fondation Frantz Fanon à l’initiative d’une démarche juridique interrogeant la responsabilité de l’Etat après les propos de la ministre chargée de l’Enfance, de la Famille et des Droits des femmes

    Les mots ont leur importance ; ceux employés par la ministre chargée de l’Enfance, de la Famille et des Droits des femmes mettent en évidence qu’au sein du gouvernement actuel la pensée coloniale est toujours présente.
    Lors de son interview sur RMC, la ministre, Madame Rossignol, a démontré son (...)

  • Meeting contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire

    Notre solidarité avec les victimes de l’attentat sanglant contre la rédaction de Charlie Hebdo, avec celles de l’attentat antisémite contre l’Hyper Cacher et avec la policière antillaise abattue Porte de Montrouge doit s’étendre à toutes celles et tous ceux qui sont aujourd’hui pris comme boucs émissaires et qui ressentent au quotidien, notamment dans les quartiers populaires, les effets d’une haine instillée depuis de nombreuses années.

    Contre un Patriot Act à la française, nous affirmons notre attachement aux libertés individuelles, aux droits sociaux et aux libertés publiques. Le sacrifice des libertés au nom du tout sécuritaire ne serait que l’expression de notre faillite politique collective.

    Les musulmanes et musulmans, qui se défendent avec le vocabulaire du droit et de l’égalité, défendent de ce fait les droits de toutes et tous.

    Nous appelons à un meeting de témoignage et de défense des libertés.

    Contre l’islamophobie, pour les droits civiques

    Contre la dérive sécuritaire, pour les libertés publiques

    Le 6 mars 2015,

    19h Bourse du travail de Saint Denis

    M° Porte de Paris